Chargement ...

Actualités

Air Terre Mer Immobilier à Toulouse Montauban et Bordeaux

Air Terre Mer Immobilier à Toulouse Montauban et Bordeaux

Alors qu’Amélie a rejoint Cassie-Marie sur le secteur Bordelais, Air Terre Mer Immobilier vous accompagne dorénavant aussi sur Toulouse – Montauban avec l’arrivée de Déborah. Découvrez l’interview croisée de nos nouvelles recrues !

 

AIR TERRE MER IMMOBILIER À TOULOUSE MONTAUBAN ET BORDEAUX

Pouvez-vous, pour commencer, nous dire quelques mots sur votre parcours ?

Amélie : Précédemment cadre commerciale dans le privé, j’évolue de poste en poste au gré des mutations de mon mari militaire depuis près de 11 ans. Notre dernière mutation a été un parcours du combattant au sujet du logement sur Bordeaux et périphérie. Rompue aux démarches liées aux déménagements, renforcée par mes connaissances dans l’immobilier (achat, vente, location, travaux…) mais aussi muée par mon envie d’aider les autres, Air Terre Mer Immobilier s’est imposée à moi !

Déborah : Souvent mon parcours est qualifié d’atypique. Il faut dire qu’il s’est construit en parallèle avec les mutations de mon mari. Je suis passée sur les bancs de quatre universités différentes (j’ai un Master I en Droit) puis souhaitant devenir enseignante-chercheur j’ai obtenu mon Master II à Sciences Po Toulouse, pour ensuite commencer une thèse … que je n’ai malheureusement ou heureusement pas pu terminer. Je vois souvent le verre à moitié plein ! En réalité, je n’ai jamais été plus de deux mois au chômage et j’ai eu la chance d’exercer beaucoup de métiers. J’ai repris mes études à 35 ans, toujours sur Toulouse mais cette fois-ci à TBS. Toutes ces étapes ont fait de moi une personne curieuse et faisant preuve d’une grande adaptabilité.

A votre avis, qu’attend le personnel de la Défense lorsqu’il recherche un logement ?

Amélie : La demande des ressortissants de la Défense dépasse la simple recherche d’un toit. Ils ont besoin avant tout de compréhension pour permettre la meilleure qualité de vie possible lors d’une affectation. Une attention toute particulière doit être apportée à l’environnement dans lequel les familles de militaires vont être amenées à évoluer (bassin d’emploi, écoles, associations, services à la personne…) car bien souvent la mobilité imposée dans le déroulement d’une carrière est synonyme d’éloignement familial. Tout militaire doit pouvoir partir en mission l’esprit serein sachant sa famille en sécurité et bien entourée.

Déborah : Une transition zen ! Une écoute mais surtout une compréhension de leur besoin.

En quoi, le métier d’agent immobilier est-il différent avec Air Terre Mer Immobilier ?

Amélie : L’urgence de certaines mutations et la complexité des contextes familiaux font de Air Terre Mer Immobilier un interlocuteur de choix.  Nous nous consacrons à réunir les critères de recherche dans le budget alloué – ce qui constitue le travail de l’agent Immobilier – mais nous allons plus loin en proposant des solutions cousues main (mise en relation par exemple avec des partenaires sélectionnés tels que déménageur, courtier …) et une approche personnalisée qui tient compte de délais souvent très courts. Nous sommes d’abord des épouses de militaire vivant au quotidien la même situation avec toutes les contraintes que cela suppose. Au-delà d’un simple logement, nous nous devons de proposer une solution globale pour faciliter l’installation des familles.

Déborah : Le plus important est le partage de mêmes valeurs. Aujourd’hui, la plupart des personnes recherchent du sens dans le métier ou l’activité exercée. Un objectif quantifié ne suffit pas, une paye ne suffit pas, exercer le métier d’agent immobilier au sein de Air Terre Mer Immobilier, c’est se retrouver au sein d’une équipe qui partage la même éthique.

C’est donc un métier plus complexe qu’il n’y paraît ?

Amélie : Il ne s’agit pas en effet d’être des ouvreurs de portes, il faut avant tout bien cerner et comprendre les besoins avant de proposer nos services, qui encore une fois ne se limitent pas à prendre votre numéro pour ne jamais vous rappeler.

Déborah : Il est complexe car il est intimement lié à la vie des gens, à leur moral. Il faut savoir écouter et surtout entendre les souhaits et ramener parfois les familles à la réalité du marché.

Quelle est la conjoncture actuelle à BORDEAUX et TOULOUSE et leurs périphéries en matière d’immobilier ?

Amélie : Aujourd’hui le marché est plus que tendu et l’offre publiée est bien inférieure à la demande. Toute notre expertise tient dans le fait de dénicher la perle rare sur le marché caché.

Déborah : La ville rose est située en zone dite « tendue » et les déclarations de vacances dépendant des préavis, ne sont connues qu’un mois à l’avance (comme à Paris).

Toulouse est une ville qui regorge d’annonces immobilières et pourtant cela va très vite. La raison ? Pas assez de constructions par  rapport à l’arrivée de 10 000 Toulousains supplémentaires tous les ans ! Et cela va empirer avec la construction de la Silicon Valley à Labège autour de Sig Fox et l’arrivée de la LGV.

Quelles difficultés pourraient rencontrer le personnel des Armées muté sur ces deux villes ?

Amélie : L’attractivité de la région, depuis l’arrivée de la LGV notamment rend la pression démographique très importante. Le parc de logement Défense ne suffit plus à couvrir les besoins de logements des personnels affectés sur la garnison de Bordeaux et des alentours.  Par ailleurs, la métropole bordelaise est classée en zone tendue, engendrant des préavis de 1 mois seulement pour les locations, difficile donc d’anticiper son arrivée et son déménagement… Il faut donc être très précis et extrêmement réactif lors de ses recherches. Pour cela, il faut être sur place ou faire appel à nos services.

Déborah : Beaucoup de monde en réalité, veut habiter le même coin, et avec AIRBUS et ses sous-traitants, beaucoup de monde en réalité, aura un dossier tout aussi bon que le vôtre.

Sachant que le militaire ne gagne pas autant qu’un ingénieur de chez Airbus, certains risquent de sous estimer la réalité du marché toulousain.

Le PAM est tombé ! Quel message voudriez-vous envoyer aux familles qui viennent d’apprendre leur mutation ?

Amélie : Ayez dès aujourd’hui le réflexe de nous contacter ! Vous pourrez ainsi nous transmettre de précieuses informations : votre date de départ, le type de logement que vous quittez (maison, appartement…), si vous souhaitez vendre, mettre en location ou si tout simplement vous libérez un logement qui pourrait parfaitement convenir à une autre famille du personnel de la Défense.

Dans le même temps, contactez-nous au plus vite afin que je constitue votre dossier de recherche de logement de Bordeaux à Arcachon…pour que nous puissions vous proposer des logements lors de votre « reco garnison ». L’entraide est plus que jamais nécessaire lors de ces périodes délicates de mutations.

Déborah : Chez Air Terre Mer Immobilier, notre but est d’œuvrer pour que la mutation et cela comprend le départ comme l’arrivée, se déroule dans les meilleures conditions. Lorsque l’on est en poste, il y a la passation de consignes, pour les familles, il faudra avoir le réflexe Air Terre Mer Immobilier. Contactez-nous !

Confiez-nous votre projet !